A ce jour, tout le monde, des clients aux médias en passant par les novices, est d’accord pour reconnaître au tatoueur sa qualité d’artiste : il crée, adapte des modèles originaux, travaille des projets individuels.

Et pourtant… Si l’Etat ne s’est soucié que tardivement d’encadrer la profession sur un plan exclusivement sanitaire, il lui impose de lourdes taxes, avec notamment une TVA à 20%, et refuse de lui accorder un statut d’artiste.

C’est dans ce contexte qu’est apparue l’absolue nécessité pour les tatoueurs de former une corporation solide : Le SNAT a été créé en 2003 afin de fédérer une majorité de tatoueurs se sentant concernés par cette injustice.

S.N.A.T. Syndicat National des Artistes Tatoueurs